Un candidat à la présidentielle attaque en justice la Haute autorité de la communication

0
22

La Coalition pour la rupture (CPR), un mouvement de soutien au président du Bloc Libéral, Dr Faya Lansana Millimono s’insurge contre la décision de la Haute autorité de la communication (HAC) interdisant aux opérateurs téléphoniques de transmettre les messages (sms) en rapport avec les résultats pendant la journée du 11 octobre prochain, a-t-on appris.

Selon Dr Faya Millimono, « c’est d’abord un assaut à la liberté de la presse mais aussi, une violation claire du code électoral », fustige-t-il avant d’informer que la Coalition pour la rupture a décidé d’attaquer l’acte de la HAC en justice.

Lire la suite sur Guineenews.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here