Presidentielle2015 : Dr Faya Milimouno compte saisir la cour de justice de la CEDEAO !

0
331

A la tête de la coalition pour la Rupture, le président  du parti le Bloc Liberal, Dr Faya Milimouno est revenu sur la proclamation définitive des résultats de l’élection présidentielle .Il s’est dit déçu une fois de plus par les Institutions guinéennes, il compte bien déposer des recours au niveau de la cour de justice de la CEDEAO. Il l’a fait savoir lors d’un point de presse organisé cet après-midi à la maison de la presse de Coléah.

Le président du Bloc Liberal,  Dr Faya Milimouno, est revenu sur la décision de l’institution chargée de valider les résultats qui proclame le candidat du pouvoir vainqueur de  l’élection ,sur ce il explique « Nous avons fait recours à une cour constitutionnelle qui n’a pas dit le droit mais  qui a proclamé quelqu’un élu, nous le félicitons, mais cela n’enlève rien à notre  détermination de faire en sorte que le droit de cette République soit respecté. Parce que c’est le droit qui fait de nous différent des animaux. Il y’a quelqu’un qui a été  déclaré vainqueur par la cour constitutionnelle, donc légalement il est le président, même si nous ne  lui reconnaissons pas sa légitimité, parce que nous ne reconnaissons pas les résultats qui l’ont conduit à être déclaré vainqueur. » A réaffirmer  le Président du BL.

Il s’interroge sur la requête qu’il promet de faire de la cour de justice de la CEDEAO: «  Et qu’est-ce que nous allons demander à la  cour de justice de la CEDEAO ? C’est d’abord le rétablissement des citoyens  Guinéens dans leur droit, nous sommes une République, nous avons  une constitution, nous avons des lois  et ce sont des lois  qui encadrent le processus électoral. Cette  cour qui est supranationale va  regarder nos propres textes de lois y compris le code électoral et elle va constater que la cour constitutionnelle  de notre pays n’a pas dit le droit. Elle pourra décider d’inverser la décision de notre cour. » Souligne-t-il.

En déposant ses recours devant la cour constitutionnelle pour contester les résultats provisoires de la CENI, Dr Faya Millimono croyait en ces chances d’obtenir gain de cause. Tel n’a pas été le cas. « En tant que républicains nous avons pensé que notre acte devait être également  pédagogique et que  nous devons travailler  à mettre à épreuve nos institutions. Nous avons été déçu encore aujourd’hui. Mais cela ne diminue pas notre foi a la République, et en ses institutions  nous  savons que  c’est le faits des hommes» a déclaré le candidat malheureux.

Le BL lance un appel clair  aux magistrats  Guinéen et à la société civile  pour plus  de courage, pour plus d’intégrité  et pour plus d’honnêteté dans leurs actions.

« Je vous ai dit que nous  sommes en train de travailler avec nos avocats, nous n’avons  pas de délais précis à vous donner, mais  je vais  vous dire que nous travaillons d’arrache-pied pour réunir les arguments nécessaires et porter le  problème pour  la dignité des Guinéens devant la cour de justice de la CEDEAO » a conclut Dr Faya Milimouno.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here