Présidentielle 2015 : La CENI forme les formateurs des agents des bureaux de vote

0
22

A J-18 du premier tour de l’élection présidentielle, la CENI a amorcé l’un des virages les plus importants du processus électoral. Il s’agit de la formation des formateurs des membres des bureaux de vote.

Ce 22 septembre, dans un réceptif hôtelier de la place, cette formation a été lancée en présence du président de la CENI, M. Bakary Fofana et du ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, le Général Bouréma Condé. La formation durera deux jours et regroupe 50 participants venus du ministère de l’Administration territoire et de la décentralisation et des partis politiques en lice.
Selon M. Jacques Gbonimy, directeur du département Formation et accréditation, cette formation est d’une importance capitale en ce sens qu’il sera démultiplié à l’endroit des personnes qui auront la charge de gérer les bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire national. M. Gbonimy dira en substance que les 50 formateurs auront à former des formateurs locaux qui, à leur tour, formeront les membres des bureaux de vote.
Dans son discours de circonstance, le président de la CENI, M. Bakary Fofana, a remercié le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation  pour la disponibilité de ses agents à chaque fois que son institution exprime le besoin. M. Fofana a déploré le manque de femmes en nombre suffisant parmi les formateurs. « Cette formation est l’avant dernière étape du processus électoral avant la proclamation définitive des résultats. En effet, le bureau de vote est la quintessence de tout ce qu’a constitué le processus électoral. C’est à la fois sa traduction matérielle, symbolique, logistique, politique, etc… En un mot, c’est la finalité institutionnelle du processus électoral. Une élection intègre trois éléments qui sont entre autres l’identification de l’électeur, le lieu de son expression et son intérêt à aller voter. Le point de convergence de tout ceci est le bureau de vote. Partant, les agents des bureaux de vote doivent maitriser tous les mécanismes et les textes qui régissent leur fonction en ce jour crucial du choix que les citoyens feront pour élire leur président de la République. Ils doivent connaitre leur rôle et responsabilité », a déclaré le président de la CENI avant d’inviter les formateurs à plus de compétence et de rigueur pour pouvoir bien transmettre à plus de 70 000 agents de bureau de vote les connaissances issues de cette formation de Conakry.
En ouvrant la session, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, le Général Bouréma Condé a, pour sa part, déclaré que conformément à la loi et au Code électoral, son département reste et demeure un appui technique à la CENI en matière électorale. Le Général Bouréma Condé insistera aussi que le bureau de vote est la synthèse de tout le processus électoral. « Le souci majeur pour tous les Guinéens est que les élections qui se passeront le 11 octobre soient citer en exemple dans la sous-région et pourquoi pas en Afrique et dans le monde. Cela passe nécessairement par le bon comportement des hommes et femmes qui auront la lourde tâche de diriger les bureaux de vote. Je vous demande de traduire fidèlement les enseignements reçus ici. Vous avez la lourde responsabilité de former des gens, qui à leur tour, formeront d’autres. Si vous ratez, dites vous bien que les autres rateront leur coup et du coup cela peut amener à des situations de dispute le jour du vote dans les bureaux de vote. La CENI et mon département comptent  sur vous pour l’accomplissement de cette noble mission », a conclu le ministre.

Source: CENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here