«…Notre mission n’a pas validé l’élection du 11 octobre dernier» affirme le chef des observateurs de l’Union Européenne (lettre)

0
70

Lettre du Chef observateur de la MOE UE à l’attention des acteurs du processus électoral

Madame/Monsieur

Conakry, le 14 octobre 2015

J’ai le plaisir de vous faire parvenir la déclaration préliminaire de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne pour l’élection présidentielle du 11 octobre 2015 en République de Guinée.

Je profite de l’occasion pour souligner que notre mission n’a pas valide l’election du 11 octobre dernier. Cela ne relève pas de notre mandat, mandat qui interdit même officiellement de le faire. Il appartient aux seules institutions et autorités de la République de Guinée de proclamer les résultats de cette élection et de connaître d’éventuelles contestations. Toute affirmation contraire est démentie par le contenu de la déclaration préliminaire, comme vous le constaterez à sa lecture, ainsi qu’aux propos que j’ai tenus le 13 octobre lors de la présentation de la déclaration à la presse. La couverture intégrale de cette conférence de presse est d’ailleurs disponible sur les réseaux sociaux de la Mission.

J’ajoute que notre Mission restera en Guinée jusqu’à la conclusion définitive du processus électoral, y compris le suivi d’éventuelles contestations. Si, et quand elle l’estime utile, voire nécessaire, la Mission ne manquera pas de reprendre la parole publiquement. À ceteffet, je serai présent en Guinée aussi souvent que cela pourra être requis par lescirconstances, jusqu’à la fin de l’ensemble du processus électoral.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à la présente ainsi qu’à notre déclaration préliminaire, je vous prie d’agréer, Madame/Monsieur, l’expression de ma haute considération.

                                 

Frank Engel

Chef observateur de la Mission d’observation électorale en République de Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here