Nécessité « d’un vrai programme » pour chaque candidat

0
186

Le dimanche 11 Octobre 2015, les guinéens sont appelés à élire le nouveau président de la République et la campagne est ouverte. Ils auront le choix entre le président actuel issu de la première élection démocratique du pays en 2010, le Professeur Alpha Conde, candidat du Rpg-Arc-en-ciel et sept autres de l’opposition dont une femme.

C’est dans ce cadre que la chaine de Télé privée EspaceTV a créé une plateforme appelée « Face au Peuple » présentée par Moussa Moise Sylla. Dans cette émission, des candidats à l’élection présidentielle prochaine et certaines figures de la politique guinéenne vont se succéder.

Dans son tout premier numéro, Mr Faya Millimono candidat du Bloc Liberal (BL), était l’invité. Au cours de l’émission Mr Faya s’est retrouvé confronté à une question cruciale pour sa course à la magistrature suprême de la Guinée.

Elle était de savoir, quelle était le plan d’action pour l’économie dans son programme de société. Le candidat du BL n’a pu y répondre. Il n’avait tout simplement rien à dire sur ce secteur qui est pourtant l’un des plus importants dans la direction d’un pays. Mr Faya n’y était pas préparé et ce qui veut dire que le bouillant opposant n’en fait surement pas mention dans son programme dans les détails. Cela ne serait pas surprenant car la politique en Guinée se voit résumer aux attaques personnelles, aux communautés au lieu de faire adhérer les populations aux projets de société.

L’importance des électeurs à poser des questions est de demander les prétendants aux pouvoir comment ils comptent améliorer leurs conditions de vie. Comment le pouvoir en place compte les convaincre à voter pour lui car il a meilleur à offrir.

Suite à cette bourde du candidat du BL, certains des prochains invités auraient même demandé que leur soit soumis le questionnaire à l’avance.

La démocratie est un système politique, une forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple.
Le pouvoir appartient au peuple donc il se doit alerter sur les démarches des politiciens qui se disent être a leur service. Il ne doit se laisser manipuler par les appartenances ethniques ou régionalistes qui ne sont qu’une barrière pour tout Etat voulant se développer et pour toute nation voulant marcher ensemble.

Il est primordial que les candidats à la présidence sachent expliquer aux citoyens les contours de leur programme de société dans un langage compréhensible pour tout le monde. Aux électeurs de choisir la personne qu’ils croient faire la différence, changer leur vie, les associer dans la marche vers la prospérité.

Une candidature, un programme. C’est aussi important que le vote d’un électeur dans un pays qui se veut démocratique, chacun a un rôle à jouer.

Alhoussein Linne Fadiga

Guinéen Vivant au Royaume Uni

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here