Meeting de l’UFDG, entre fête et violence (reportage photo)

0
114

Le retour du candidat de l’UFDG Cellou Dalein Diallo à Conakry était très attendu par ses militants. La réception s’annonçait festive et grandiose. Les militants et sympathisants sont massivement sortis dans les rues de Conakry pour accueillir leur champion. Malheureusement, la violence politique qui gangrène la Guinée s’est invitée dans la danse. Le foyer de tension que constitue la Casse de Madina s’est transformé en vrai bombe qui a explosé. Le bilan est lourd: deux morts, des blessés et plusieurs commerces partis en fumée. Retour sur une journée qui aurait dû rester festive et pacifique.

La grande mobilisation des militants de l’UFDG était visible depuis tôt dans la matinée dans certaines endroits de Conakry.

IMG_20151008_091354

Dans plusieurs quartiers, les commerçants ont préféré fermer. Certains par militantisme, d’autres par craintes d’éventuelles violences.

IMG_20151008_091530

En début d’après midi, les partisans de Cellou Commencent à parader dans les rues de Conakry. Ils chantent et dansent en scandant des slogans hostiles au président candidat, Alpha Condé.

Cellou Dalein Diallo s’offre un bain de foule géant sur l’autoroute Fidel castro. L’ambiance est plutôt bon enfant du Km36 à Kénien.

Mais au niveau de la Casse de Madina, tout dégénère. Le secteur est réputé être un fief du président Alpha Condé. Les forces de l’ordre n’ont pas pris la mesure du risque. Les conséquences sont fâcheuses.

SONY DSC

De violents affrontements éclatent après le cortège de Cellou qui continue vers palais du peuple. Des commerces et des véhicules sont vandalisés et incendiés.

SONY DSC

Et comme toujours dans ce genre de situation, les voyous et autres délinquants sont les seules à en tirer profit.

SONY DSC

Visiblement désorbées, les forces de l’ordre restent passifs dans un premier temps avant d’entreprendre de disperser la foule constituée de pillards et de badauds.

Pendant ce temps, sur la route « Le Prince » à quelques centaines de mètres de là, des milliers de militants raccompagnent dans une atmosphère festive leur leader à son domicile.

A peine le cortège à fini de passer que des jeunes militants du RPG mécontents du saccage leurs baraques construites pour la campagne, ont érigé des barricades.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here