La Communauté Internationale chez Cellou Dalein Diallo : « Le respect des Accords est une condition préalable pour la tenue des élections »

0
174

Le candidat du peuple, Cellou Dalein Diallo et le Secrétaire Général de l’UFDG, Aliou Condé reçoivent, ce Dimanche 13 Septembre 2015, une mission conjointe Nations Unies – Union Africaine – OIF (Organisation Internationale de la Francophonie).

Mohamed Ibn Chambas, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Mohamed Salia Sokona, Chef de Mission d’Observation de l’OIF, Mme Aïcha Abdoulaye de l’Union Africaine sont venus s’enquérir auprès des acteurs politiques guinéens, de l’état d’avancement des Accords Politiques inter guinéens, signés le 20 Août dernier.

Honorable Aliou Condé qui assume actuellement les fonctions de représentant de l’Opposition dans le Comité Technique de Suivi de l’application des Accords du 20 Août a expliqué les difficultés rencontrées, le refus et la mauvaise foi de la mouvance présidentielle mais aussi le manque de volonté du gouvernement à favoriser un climat apaisé, en cette période électorale.

La recomposition des délégations spéciales, l’identification, l’évaluation et la correction des anomalies sur le fichier électoral, notamment toutes personnes indûment enrôlées, y compris les mineurs, rien ne se passe dans le strict respect de l’esprit des Accords.

Cellou Dalein Diallo a, en outre, averti qu’une réunion de tous les candidats, excepté Alpha Condé, est prévue dans les heures avenirs pour décider des actions communes à mener. Il n’exclut pas un recourt imminent à la rue qui est le seul langage audible pour Alpha Condé.

En ce qui concerne la femme, Hadja Ramatoulaye, désignée par l’Opposition pour représenter la CENI, Cellou Dalein est catégorique : c’est elle ou rien.

La crise est donc très profonde et est fondamentalement due au refus de Alpha Condé et de sa mouvance d’accepter l’application des Accords.

L’Opposition n’attend pas et n’entend pas se laisser faire. Le respect des Accords est une condition préalable pour la tenue des élections.

La mission conjointe a pris bonne note et compte agir en faveur d’un climat apaisé. Elle compte peser de tout son poids pour décrisper la situation.

CELLULE DE COMMUNICATION DE L’UFDG

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here