Interrogé sur la caution fixée à 800 millions pour être candidat à la présidentielle d’octobre, Jean Marc Telliano déballe:

« Parlant de la caution fixée à 800 millions de francs comme l’a dit l’empereur des mines, M. Alpha Condé, je voudrais rappeler qu’en 2010, il était le premier à s’insurger contre la fixation de la caution de 400 millions. Lui souhaitait à l’époque que celle-ci soit ramenée à 25 millions.

Si aujourd’hui, il est prêt à élever cette caution à 800 millions, cela prouve qu’il a pris notre argent. Je le dis, il a été le premier, j’étais dans la salle, à répliquer par rapport à la caution de 400 millions. Cela est une preuve irréfutable, pour ceux qui l’ont toujours appelé l’empereur des mines, de la fuite de nos capitaux.

Il nous dira là où il a pris cet argent. Et s’il met le plafonnement de la campagne électorale à vingt milliards, Alpha Condé nous dira où il a pris cet argent. Parce que celui qui n’avait pas un milliard veut le plafonnement du budget de la campagne électorale à vingt milliards, il devrait nous là où il a pris cet argent.

C’est une façon de se moquer du peuple de Guinée parce que celui qui a été incapable de trouver cinquante millions pour payer sa caution, difficilement, et nous savons qui a payé ses 400 millions en 2010, comment peut-il doubler cette caution cinq ans après. Mais nous, au sein de l’opposition, rassurez-vous, si Alpha Condé fixe la caution à deux milliards, on trouvera cet argent.

Nous, ce n’est pas l’argent du contribuable. Nous ne sommes pas n’importe qui au sein de l’opposition. Nous avons le minimum vital. Même au sein de l’Assemblée nationale, quand vous regardez les députés, vous verrez tout de suite la différence entre les députés de la mouvance et ceux de l’opposition.

Parce que ce sont eux qui viennent dans des moto- taxis. Nous, nous avons dépassé les moto- taxis. La raison est simple. Avant d’être au gouvernement ou au sein de l’Assemblée nationale, nous avions le minimum.

Nous avons géré. Ceux qui n’ont pas la notion de gestion, que cela ne surprenne pas. Mais je vous rassure que nous allons nous retrouver, nous allons nous concerter.

Je rassure, et je le répète, si Alpha Condé met la caution à cinq milliards, nous allons payer avec des fonds propres, pas l’argent volé ».

Lire la suite sur GuinéeNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here