Guinée : certains veulent être président de la République sans projet de société

0
87


Le premier tour de la présidentielle guinéenne est prévu le 11 octobre prochain. Contrairement à 2010, où vingt-quatre candidats étaient en lice, cette année, le scrutin n’en a connu que huit candidatures, toutes validées par la Cour constitutionnelle.

Dans le but de mettre en œuvre son projet, GuineeVote (une plateforme de veille citoyenne sur la présidentielle, conçue par l’Association des Blogueurs de Guinée) a adressé depuis plus d’un mois, des courriers aux différents partis politiques dans la course, pour avoir leurs projets de société afin de l’intégrer dans son système de comparaison de programmes. une  façon de  permettre aux Guinéens de faire un choix judicieux en fonction  des  perspectives  nourries  par  les  uns  et  les  autres  pour  le  pays.   Et non en fonction de l’ethnie ou de la région d’origine. Mais malheureusement la Guinée, y est passée championne.

Sur les huit prétendants, seulement deux ont répondu à la demande des blogueurs et web-activistes guinéens porteurs du projet. Alpha Condé, candidat à sa propre succession s’est lamenté d’un simple tweet pour rendre public son projet aux Guinéens,

 

 

 

alors que les blogueurs ont adressé respectueusement un courrier à son parti, le RPG Arc-en-ciel, pour l’obtenir plusieurs semaines auparavant.
Quant aux cinq autres candidats désireux de passer leur prochain quinquennat à Sekhoutoureyah (palais présidentiel), ils n’ont certainement rien à proposer aux populations guinéennes, sauf les habituelles critiques dont ils abreuvent leur cible commune ; le président sortant. Je pense qu’il  est  bon  de  critiquer mais  qu’il  faut  savoir aussi proposer des  pistes  de  solution et  ceci  n’est  possible  que  dans  un  projet de  société  en  due forme.

 

Face à cette attitude peu orthodoxe de nos acteurs politiques qui ne cessent de clamer avec bec et ongle une élection crédible, inclusive et transparente, l’on est en droit de se pose un tas de questions :

Faut-il être en pleine campagne électorale pour actualiser son projet de société ? Veulent-ils réellement le vote de leurs concitoyens ?

S’ils pensent que la duperie qui existait il y a quelques années va suivre son cours normal, , qu’ils se détrompent. Le peuple est mature désormais ! Certes, la majorité de la population est considérée comme analphabète. Mais elle n’est pas bête.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here