Élections locales 2018 : retour sur une journée historique avec #GuineeVote

0
2263

Plus de douze ans après les dernières élections locales, les Guinéens étaient appelés aux urnes ce dimanche 4 février 2018 pour élire leurs conseillers communaux. En effet, le dernier scrutin local remontait au 18 décembre 2005, sous le régime du général Lansana Conté. La plupart des bureaux de votes ont ouvert à l’heure à 8h GMT. Tôt le matin, des longues files se sont constituées devant certains bureaux, attendant le début du vote qui s’est poursuivi jusqu’à 18 heures. Retour sur cette journée historique grâce au hashtag #GuineeVote, à travers lequel des citoyens ont relayé en temps le déroulement du scrutin…

Si globalement, le scrutin s’est déroulé dans le calme, dans certains quartiers de Conakry comme à l’intérieur du pays, l’engouement n’a pas été au rendez-vous. Partout presque le constat a été le même devant les bureaux de vote : le manque d’affluence des électeurs. De Labé à Nzerekoré en passant par Fria, Siguiri et les communes de la capitale, de nombreux électeurs ont carrément boudé les urnes.

Outre l’abstention, plusieurs cas de fraudes présumées ont été rapportés sur les réseaux sociaux ou par des observateurs déployés sur le terrain. Ainsi, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire Ibrahima Kourouma et le député uninominal de Faranah Abdoul Karim Oularé ont été nommément cités en conférence de la presse à la mi-journée par le Regard citoyen, une synergie d’ONG qui observent le déroulement du scrutin au compte de la société civile guinéenne.

Mais aussi des insolites…

Les bureaux de vote aussitôt fermés, le dépouillement commence…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here