Des femmes et jeunes de Kaback expriment leur soutien au GRUP

0
75

Le président du parti, Générations pour la Réconciliation, l’Union et la Prospérité (GRUP), El hadj Papa Koly Kourouma, accompagné des cadres de son Bureau Politique National (BPN), était vendredi, 18 septembre 2015, dans le district Seydouya, sous-préfecture de Kaback, préfecture de Forécariah, où des femmes et jeunes de la localité lui ont exprimé tout leur soutien à son parti jusqu’au Palais Sèkhoutouréya.

C’était à l’occasion d’une cérémonie de lecture du Saint Coran, organisée par le bureau du Parti GRUP du district Seydouya, qualifié de poumon de toute la sous-préfecture de Kaback.

Les notables de Seydouya, les femmes et jeunes, ainsi que les représentants des 8 distincts de Kabackk, étaient mobilisés pour la cause du parti GRUP et de son président candidat, El hadj Papa Kourouma, afin de lui reconnaitre l’amour qu’il a pour la religion musulmane et le respect qu’il accorde au Saint Coran.

«On voit et entend plusieurs leaders politiques. Mais celui qui respecte les sages et pense que la solution des nombreux problèmes de la Guinée peut venir de la lecture du Saint Coran, parole de Dieu, c’est bien El hadj Papa Koly Kourouma», a affirmé le porte-parole des sages de Seydouya, Alsény Soumah, peu avant la lecture de Khatimoul Coran.

Après la présentation des membres des bureaux des différentes localités de Kaback et la validation desdits bureaux par le coordinateur du parti GRUP, Joachin Haba, le porte-parole des jeunes, Lansana Touré a été court et précis :

«Les femmes et jeunes de Kaback soutiennent à 100% le parti GRUP, parce qu’ils savent que son président Papa Koly Kourouma réalisera ses promesses. Il éradiquera le chômage, la famine, la galère, la corruption etc. Bref, il trouvera la solution qu’il faut pour une Guinée émergente».
L’honneur est ainsi revenu au président candidat du parti GRUP, El hadj Papa Koly Kourouma de faire son discours dans lequel, il a d’abord remercié toutes les couches sociales mobilisées.

«Cette mobilisation prouve à suffisance que la cause du parti GRUP et celle de son président sont vraiment soutenues à Kaback. J’ai compris que je n’ai pas fait d’erreur de me rendre à Kaback et ce sont deux raisons qui m’ont poussé à m’y rendre. La première, c’est que les anciens témoignent que l’eau suit toujours les traces de l’ancien caniveau’’, c’est-à-dire les autochtones de Kaback et mon Grand-père Gomina Koly Kourouma, qui fut gouverneur de Forécariah de 1961 à 1963, étaient en parfaite harmonie et c’est cette trace que j’ai suivie jusqu’à Kaback.

La deuxième raison, si on veut être président de la République de Guinée sans connaitre la Guinée, sans connaitre ses habitants, ni leurs problèmes, comment pourrait-on diriger le pays ? Tout le monde sait qu’en Base Côte, si Kaback est fermé, toute la Basse Côte serait fermée, pare que c’est cette île qui approvisionne toute la région en riz. Alors Kaback doit être accompagné pour que l’autosuffisance alimentaire soit une réalité en Guinée et que les Kabakika (habitants de Kaback) vivent du fruit de leur travail».

Ainsi, le candidat du GRUP a demandé aux habitants de Kaback, «de ne pas voter la souffrance le 11 octobre 2015, de ne pas voter l’ethnocentrisme, encore moins l’inquiétude, mais plutôt de voter El Hadj Papa Koly Kourouma, qui est capable de sauver la Guinée».

Sur le chemin de retour, El Hadj Papa Koly Kourouma a passé les mêmes messages à Madinagbé dans la sous-préfecture de Maferinyah. Il a ajouté, que «le parti GRUP a compris que tous les présidents guinéens viennent au pouvoir avec de bonnes intentions, mais il y a un Satan qui tourbillonne autour du fauteuil présidentiel, qui finit par les détourner du droit chemin, d’où la lecture continue du Saint Coran, en vue de chasser le démon et combattre le système qui met la Guinée en retard.

Source: AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here