Alpha Condé: 5 et 7, les chiffres d’un prof hors-pair

0
853

Le hasard existe-t-il vraiment? Pour certains, oui, le hasard existe et ce, partout. Par contre pour d’autres, le fait du hasard n’existe pas. Pour ces derniers, si quelque chose nous arrive de bien comme de mal ou aussi si nous arrivons à quelque chose, c’est tout simplement parce que nous l’avons souhaité, voulu, provoqué et entretenu. J’ose croire que le hasard existe.

Le hasard

Cependant, il y’a des choses qui surviennent chez certains de nos proches, des choses que nous pensons être dû au fait du simple hasard, alors que ce n’est pas le cas.

Ainsi, toutes coïncidences répétées dans le temps et dans l’espace sont-elles le fruit du hasard ou plutôt d’un souhait indispensable à la vie des personnes qui sont concernées?

Dans la vie et la carrière de l’actuel président de la Guinée, il y a des choses, disons des chiffres qui se répètent presque toujours. Ces chiffres sont le cinq (5) et le sept (7). Pour comprendre cela, survolons la vie de ce prof hors-pair. Vous remarquerez ces chiffres en gras.

Le président guinéen et ses chiffres

D’entrée, le locataire de Sékoutouréyah qui a ses 77 ans cette année a connu son premier grand voyage quand il avait 15 ans. Un voyage vers l’hexagone où il a fait ses études secondaires et universitaires à la suite desquelles il obtient son DES (Diplôme d’Etudes Supérieures).

En 1970, il devient la cible du “Papa-Non“ Sékou Touré. Ce dernier va condamner l’intello Condé à mort par contumace et va le sommer de rester hors de son pays qui l’a vu naitre ainsi que ses pairs.

En 1977, Condé va mettre en place le Mouvement National Démocratique (MND) avec ses potes Alfa Ibrahima Sow, Bayo Khalifa et d’autres compagnons et ce, pendant que Boigny, Senghor et Touré tentent de se réconcilier en terre libérienne.

Deux décennies après, en 2000, Alpha Condé est condamné à 5 ans par une cour spéciale pour «atteinte à l’autorité de l’Etat et à l’intégrité nationale». Finalement, il va bénéficier au cinquième (5ème) mois de l’année 2001 de la grâce présidentielle de Lansana Conté.

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé

En 2010, le professeur va participer au premier scrutin 100% civil. Au premier tour, le 27 juin, il récolte 18,25% des suffrages derrière son challenger Cellou Dalein Diallo qui a totalisé 43,69%. Un résultat qui mène les deux hommes à un deuxième round.

Le second tour, qui en principe devrait se tenir quatorze jours après la proclamation des résultats définitifs du premier tour comme le consacre notre constitution en son article 28 alinéa 2, a finalement eu lieu le 7novembre après près de cinq (5) mois de report. Et ça pour quoi? Sept (7) jours après, le 15 novembre, la CENI déclare Condé vainqueur.

L’homme qui est lié à ses chiffres est aussi lié à son pays. Ses chiffres se confondent aussi avec ceux de son pays. En fait, il remporte la présidentielle de 2010 avec un suffrage exprimé de 52,52% (soit 5+2;5+2) alors que son pays a célébré dans la même année sa 52ème  année depuis son accession à l’Indépendance. Coïncidence?  Voyons plus loin.

En cette année 2015, Alpha Condé qui, son nom composé de cinq (5) lettres (C+O+N+D+E) et aussi son prénom (A+L+P+H+A) a ses soixante-dix-sept (77) ans est parti en élection présidentielle pour un second mandat de 5 ans face à sept (7) opposants. Tout ça dans l’année où la Guinée célèbre son 57èmeanniversaire. Ce qui donnait une certaine chance que le leader de l’Arc-en-ciel (7 couleurs) remporte le scrutin avec un score de 57%.

Le président guinéen, tout au long de sa campagne scandait UN COUP K.O

D’ailleurs, au lendemain de la présidentielle, l’analyste Pr. Guillaume Hawing avait déjà émis cette probabilité dans un article intitulé Silence, la nature s’exprime!.  Pour lui si en 2010 Alpha Condé a eu 52% alors que la Guinée fêtait son 52ème an, cette année où la Guinée fête son 57ème anniversaire, il est fort probable que le locataire de Sékoutouréyah remporte avec 57%. Chose qui fut faite: la CENI proclame vainqueur le président hors-pair avec 57,8­5% dès le premier tour. Un assemblage des chiffres de notre prof (5 et 7).

Pure coïncidence ou chose voulue? Simple hasard ou un souhait, surtout quand on sait qu’en Afrique, le plus souvent, c’est la volonté du chef qui prime? La balle est dans votre camp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here